• Menu
  • Menu
Photo de groupe à la piscine dans une colo temps des copains

Interview du Temps des Copains

Avec Stéphanie Borg, présidente de l’association

L’association le Temps des Copains propose de nombreuses colonies de vacances durant toutes les vacances scolaires de l’année (sauf les vacances de Noël). Elle accueille les participants dans de nombreux lieux en France mais propose aussi des colos en Espagne et en Suisse. Grâce à leur expérience, le Temps des Copains propose des séjours pour tous les goûts : ski, nature, cuisine… et pleins d’autres ! Venez découvrir l’histoire de cet organisateur ci-dessous.

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots et parler un peu du Temps des Copains ?

L’association le Temps des Copains est une association loi 1901. Elle accueille des enfants de tous horizons. Nous travaillons plus particulièrement avec des comités d’entreprise, mais également avec des particuliers et quelques foyers que nous connaissons depuis longtemps.

Pourriez-vous nous raconter comment est née l’association ?

Au début, l’association proposait des classes vertes dans sa maison l’Estivade à la Bourboule, depuis 2008 nous avons évolué tout naturellement vers les colonies de vacances, nous en proposons  désormais sur toutes les vacances sauf Noël.

Vous avez un panel d’offres complètes et variées, pourriez-vous nous faire un petit résumé de tout ce que vous proposez ?

Nous avons de nombreux centres selon la saison et la période de vacances :

À la Bourboule dans le Puy-de-Dôme. La maison l’Estivade accueille les enfants tout au long de l’année, l’hiver avec une thématique ski (pour les débutants) ou neige, au printemps de la magie, du karting et un thème agent secret, l’été des défis pour tous et à l’automne de la magie, du bien être et du karting.

À Grachen, en Suisse. En hiver, nous accueillons tous les skieurs débutants et confirmés, de 3 à 5 jours de ski en fonction du bon vouloir des enfants. Nous sommes dans un centre dans un village sans voiture.

L’été à Dax dans le centre Landais, avec des activités d’eau. C’est un camp d’été idéal pour les fratries.

À Saint Gaudens, en été. C’est aussi dans le sud-ouest mais proche d’une rivière, un camp de vacances rafraîchissant en cas de fortes chaleurs.

L’Espagne en été. C’est le séjour ado par excellence, proche de Barcelone avec ses parcs d’attractions et aquatiques.

Avec une équipe qui s’agrandit énormément durant les vacances d’été, comment gérez-vous la haute saison ? Le personnel du centre du Temps des Copains reçoit-il une formation particulière ?

Nous nous adaptons à la haute saison en conséquence. Pour tout ce qui concerne la baignade par exemple, nous engageons des animateurs surveillant de baignade diplômé, et nous respectons les quotas de 1 animateur pour 8 enfants dans l’eau lors des baignades.

Comment expliquer en quelques mots le succès du Temps des Copains  jusqu’à présent ?

Nos séjours restent très diversifiés, ce qui permet aux enfants de découvrir de nouvelles activités comme le surf, le rafting, la spéléologie… Nous avons aussi des animations “classiques”, avec des activités manuelles et sportives, des grands jeux, des veillées. Est-ce là la clé? Je ne sais pas, mais le sourire des enfants nous suffit amplement.

Pourriez-vous nous raconter une petite anecdote qui a pu se dérouler dans l’un de vos camps ?

L. 9 ans, vit seul avec sa maman. L’hiver dernier sa maman nous téléphone pour inscrire son fils, elle n’a pas forcément les moyens, mais son fils rêve d’aller au ski. Nous trouvons des solutions. L. part avec nous, c’est un enfant difficile avec des problèmes de comportement. Nous avons eu droit à quelques crises pendant son séjour, rien d’insurmontable. Le samedi, jour du départ, L. est en pleurs, il ne veut pas nous quitter, il a appris à skier, à se canaliser, c’était un grand moment pour nous, quelque chose d’exceptionnel, je n’aurai échangé ma place pour rien au monde.

A. 15 ans, issue d’un foyer, m’a écrit la lettre la plus touchante que j’ai pu lire. Dans son écrit, elle me remerciait du temps passé avec elle, à discuter, rigoler, ses vacances lui ont permis de s’évader de son quotidien. Je pense qu’elle m’a touché en plein cœur.

Après votre première saison d’été avec Juvigo, comment se déroule votre expérience de travail avec eux ?

Très bien, nous envoyons un mail à chaque parent qui effectue la pré-réservation avec Juvigo, avec la fiche d’inscription et le devis, ils ont 7 jours pour valider ou non le devis. Si les parents réservent à l’avance, ils peuvent échelonner leurs paiements. Tout est fluide et simple d’utilisation.

En quoi le Temps des Copains se différencie des autres centres proposant des séjours à thème ?

En ce qui concerne les activités, nous essayons de les renouveler, pour proposer de la diversité aux enfants qui reviennent tous les ans. La législation nous impose un animateur pour 12 enfants, sur nos centres nous sommes à un animateur pour 7 ou 8 enfants maximum, ce qui permet un meilleur encadrement, des animateurs plus performants et donc plus de disponibilité et flexibilité pour répondre à la demande des enfants.

Parmi les activités que vous proposez, laquelle est la plus appréciée par les participants ?

L’été les activités d’eau rencontrent un franc succès, et notamment les gonflables sur l’eau, l’activité est plus longue, et les enfants s’éclatent !

Quelle est la partie préférée de votre travail en tant que directrice de l’association ?

Ma partie préférée est quand je suis sur le terrain, que j’endosse un rôle de directrice ou d’animatrice, être en contact avec les enfants est la chose que je préfère.

À quoi ressemble une journée type en colo avec le Temps des Copains ?

Une journée type au temps des copains c’est : 

  • jusqu’à 9h lever et petit déjeuner
  • 9h-10h vie quotidienne
  • 10h-12h activités
  • 12h-14h Repas et temps calme
  • 14h30-16h30 activités
  • 16h30 Goûter
  • 17h-19h Douche, temps libre
  • 19h dîner
  • 20h veillée
  • A partir de 21h coucher échelonné selon les âges

Le programme est différent quand il y a des sorties à la journée, la boum, ou encore un brunch.

Pour vous, quelle partie est la plus importante pour qu’une colonie de vacances se passe bien ?

La chose la plus importante est le dialogue, écouter les enfants, discuter avec eux, échanger, pour qu’ils se sentent en sécurité.

Où voyez-vous l’association dans 5 ans ?

On espère toujours être là. Nous quittons peu à peu la région parisienne pour installer nos bureaux en province, nous avons déjà un pôle dans les Landes où il fait bon vivre.

En une phrase, qu’est-ce qu’une colo réussie ?

Des enfants qui rentrent de vacances heureux, c’est l’essentiel.

Pour conclure, un dernier mot pour nos lecteurs et futurs participants ?

Un enfant reste un enfant, qu’ils viennent du Nord, du Sud, de l’Est ou de l’Ouest. Je prends chaque enfant comme il est, en essayant de comprendre son fonctionnement individuel, en lui posant des questions, en discutant, en rigolant. Le plus important c’est le bien-être, de passer un moment agréable à nos côtés.

5 / 5. En tout: 1

Alice

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *